Comment faire sortir un nouveau coloc timide de sa chambre ?

Comment parvenir à vivre en harmonie à 2, 3 ou 4 colocataires aussi éloignés culturellement que différents sur le plan du caractère ? Mais surtout que faire, alors que tout le monde semble avoir trouvé sa place dans la colocation, un irréductible timide reste en dehors de cette sphère chaleureuse ? Une once de bon sens et une pincée de psychologie peuvent aider à résoudre le problème.

Se rapprocher grâce à la gourmandise

Arrivé tardivement dans la colocation, étranger pratiquant peu la langue de Molière, ours solitaire emmuré dans sa caverne, le colocataire solitaire a forcément une bonne raison qui explique son attitude en retrait. Pour le bien général, il va falloir tenter de briser la glace et faire sortir ce grand timide de sa tanière. Une des options les plus pragmatiques mais aussi les plus fructueuses consiste à organiser un repas mettant à l’honneur les talents de chacun des occupants.

giphy-1

Aussi réservé soit-il, ce coloc a forcément un domaine d’excellence, une recette infaillible, un talent certain pour les déco de fêtes, un don musical ou une playlist de fou pour faire danser tout l’appart.

Le jeu comme moyen d’expression

Une autre démarche utilise une faille humaine communément partagée : le goût du jeu. Il va donc falloir réveiller l’amateur de poker, l’inconditionnel de yam’s ou le champion de FIFA  qui sommeille en lui.

giphy-2

Sans tomber dans la caricature du geek, il existe assurément un vecteur qui pourra vous rapprocher. Pour un premier contact, il faudra envisager d’éviter les gages qui peuvent constituer un frein voire un gros mal entendu avec celui que vous tentez de mettre à l’aise.

Une invitation à un événement convivial pour dégeler les relations

giphy-3

Une troisième tactique pour sortir votre colocataire timide réside dans la mise en place d’une réunion hebdomadaire à laquelle la petite communauté est expressément invitée. Brunch du dimanche, match du mercredi, soirée DIY pour décorer l’appartement… à vous de choisir en ne perdant pas de vue les préférences de celui que vous essayez d’amadouer.

Vivre en colocation nécessite pas mal de petits ajustements et procure en retour de grandes satisfactions. En explorant ces quelques pistes, vous réussirez certainement à vaincre tous les doutes et toutes les réticences.

Priscillia M

Leave A Reply