Comment résoudre des conflits entre colocs ?

Vivre en coloc, ça a ses avantages, et ses inconvénients. D’abord, votre portefeuille vous remercie pour les économies. De plus, une coloc, c’est aussi plus d’espace et l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes. Que du bonheur, donc. Que du bonheur… jusqu’à ce que les problèmes arrivent. Car se mettre en coloc, c’est aussi devoir faire s’accorder des habitudes de vie et des caractères qui ne sont pas toujours faits pour ça. Certains, par exemple, aiment faire le ménage tous les jours, d’autres se sont plutôt fixés une échéance mensuelle… Et quand l’osmose n’est plus parfaite, alors la colocation peut parfois devenir un enfer. Pour éviter les conflits, voici nos conseils.

shutterstock_154820981

Comment prévenir les conflits entre colocs ?

Avant même d’avoir à les résoudre, on conseille généralement de tout faire pour éviter les conflits, et ceci pour le bien de tous. Comment faire ?

La première chose est évidemment de bien choisir ses colocs : même si vous n’aurez pas le droit à une « période d’essai », essayez d’en savoir plus sur vos nouveaux colocs, sur leurs habitudes, leur hygiène et rythme de vie pour être certain que vous êtes bien compatibles. Si vous aimez faire la fête et que votre potentiel coloc est plutôt un bosseur qui se lève tous les matins à 7h, vous pouvez déjà commencer à chercher quelqu’un d’autre. Pareil pour vos amis : si vous croyez les connaître avant de vous mettre en coloc’ avec eux, assurez-vous d’en être certain.

Deuxième conseil : pensez à fixer dès le départ des règles de base. Cela peut sembler un peu autoritaire, mais ça vous sauvera la mise à bien des occasions : parlez ouvertement de la division des tâches et des dépenses, et définissez surtout les conditions pour inviter des amis (faut-il prévenir les autres ? Quand ? Comment ? etc.). Enfin, soyez vous-même assez respectueux des autres en gardant les espaces communs en bon état ou en évitant de déranger inutilement un coloc.

shutterstock_253485370

Pour résoudre un conflit, privilégiez la solution douce

Vous avez mis en place toutes les règles de base ? C’est bien. Pourtant, il arrive qu’un coloc, surtout après quelques mois de vie commune, commence à devenir un peu amnésique et oublie de faire le ménage, de ranger ses affaires qui traînent dans le salon depuis des semaines ou bien s’amuse à répéter avec son groupe de métal à 3h du matin, la veille de votre examen.

Si cette situation arrive, ne fuyez pas le conflit : un problème ne disparaîtra pas de lui-même si vous ne l’avez pas affronté. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut vous taper dessus, bien au contraire. Lorsqu’un conflit arrive, la première solution est aussi la meilleure : il faut en parler. Cela peut être difficile et cela demande du courage, mais n’hésitez pas à être honnête et à dire le problème que vous avez, tout en essayant de vous mettre à la place de votre coloc. Vous pouvez également vous en référer à votre « règlement intérieur » : avec un peu de chance et de bonne volonté, le conflit sera résolu à l’amiable et ne ressurgira plus dans le futur. Par ailleurs, si vous ne savez pas comment parler à votre coloc’, commencez par établir des règles de discussion (chacun présente ses arguments l’un après l’autre) et mettez l’emphase sur les qualités de votre coloc pour ne pas être dans le 100% négatif.

shutterstock_346207247

La méthode dure : faire appel à un tiers

Vous avez parlé avec votre coloc’, mais rien n’a changé. Cette fois, il faut passer à la méthode dure : on ne parle pas de violence bien sûr, mais d’appeler à un tiers. Il est en effet possible de faire appel tout d’abord à un conciliateur de justice qui va entendre les problèmes des deux parties et proposer une solution consensuelle qu’un document déposé au tribunal de première instance viendra officialiser. Il est également possible de faire appel à un médiateur de justice qui, nommé par un juge, pourra mettre en place une médiation judiciaire. En l’absence d’accord après la médiation, le conflit peut être amené devant les tribunaux. Mais il serait dommage d’en arriver là simplement parce que votre coloc’ n’a pas fait la vaisselle…

Priscillia M

Discussion1 Comment

  1. Salut,
    Ma cousine me raconte souvent qu’elle rencontre régulièrement des soucis avec son colocataire. C’est gentil d’avoir publié cet article. Je lui en parlerai. J’espère que ça l’aidera à améliorer sa relation avec son coloc.
    Ciao

Leave A Reply