État des lieux : nos conseils

 Vous venez de trouver l’appartement de vos rêves et vous vous apprêtez à emménager dans la colocation du bonheur ? Avant d’accepter les clés, un état des lieux s’impose. Conseils pratiques pour un emménagement serein.

shutterstock_359686556

L’état des lieux : nécessaire ou non ?

L’état des lieux n’est pas une obligation légale. Mais c’est une formalité obligatoire pour une colocation sereine et c’est une bonne façon d’éviter tout litige ultérieur avec votre propriétaire. Si les colocataires devaient changer après la signature du bail, chaque nouvel arrivant devrait être invité à signer un état des lieux à son entrée dans le logement.

L’état des lieux est annexé au contrat de location. À la libération du logement, le propriétaire examinera si des dégradations ont été faites et si c’est le cas, le montant des travaux sera à la charge des locataires.

Sans état des lieux, l’appartement est considéré en parfait état. Il vaut donc mieux s’assurer que tout fonctionne correctement pour ne pas assumer des frais à la place du locataire précédent.

 

shutterstock_413284735

Les éléments à vérifier

  • Visitez l’appartement avec l’ensemble des colocataires et le propriétaire, ou à défaut leurs représentants. Le document, qui sera cosigné par tous, devra décrire en détail chaque pièce, l’état des murs, des sols et des plafonds, ainsi que les rangements et placards disponibles.
  • N’oubliez pas de vérifier le bon fonctionnement des robinets et des prises électriques. Si c’est applicable, vérifiez également les installations annexes : chauffe-eau, mais aussi mobilier, modem ou électroménagers s’ils sont fournis.
  • Vous pouvez demander à votre propriétaire une période pour évaluer le bon fonctionnement de certains éléments. Si vous emménagez en juin, prévoyez donc que l’état du chauffage ne sera vérifié qu’à l’automne. Inversement pour la climatisation, bien évidemment.

 

En bref, l’état des lieux est l’outil indispensable pour éviter les mauvaises surprises lors de la libération de l’appartement. Rappelez-vous que tous les dommages constatés après la signature seront à votre charge si le propriétaire décide de vous les facturer.

Priscillia M

Leave A Reply