Propriétaires : comment faire une bonne vérification de références ?

La vérification des références est une étape clé du choix de vos locataires. Mais en pratique, comment faire pour repérer les faux dossiers ? Voici comment procéder en 3 étapes, pour vérifier les références de vos prochains locataires.

Vérifier l’identité des locataires

shutterstock_570428518

Pour contrôler l’identité de vos futurs colocataires, rien n’est plus efficace que de demander les pièces originales. Cela dissipera les doutes si les pièces fournies vous paraissent mal photocopiées, comme c’est régulièrement le cas avec la CNI (Carte Nationale d’Identité). Vérifiez également que le numéro de sécurité sociale indiqué sur la feuille de paie fournie par le locataire correspond bien à la date et au lieu de naissance de la CNI. Pour aller plus loin, n’hésitez pas non plus à chercher sur les réseaux sociaux et sur Google. Si les futurs occupants de votre colocation sont jeunes, il y a de fortes chances que vous trouviez des informations les concernant sur Internet.

Vérifier leurs revenus de référence

Pour vous assurer que vos locataires disposent réellement des revenus indiqués dans leur dossier, la première étape est de vérifier sur le site officiel impots.gouv.fr. Avec le numéro fiscal du locataire et la référence de son avis d’imposition, vous pouvez confirmer que les montants sont corrects et que l’avis n’a pas été falsifié. Lorsque votre futur locataire est salarié, vérifiez aussi que le revenu brut annuel indiqué sur la feuille d’impôts correspond bien à plus ou moins 12 fois les montants bruts des fiches de paie mensuelles.

Vérifier la réalité de leur contrat de travailshutterstock_570428599

Les sites de vérification comme societe.com vous permettent de confirmer l’existence de l’entreprise qui a fourni les fiches de paie à votre futur locataire. Avec une recherche sur les 9 premiers chiffres du numéro SIRET, vous avez la confirmation que cette société est bien réelle et que son adresse correspond aux documents du dossier. Les feuilles de salaire vous indiquent également la nature et les montants des charges sociales, ainsi que les jours de congés payés. Vérifiez que ces informations correspondent bien à l’ancienneté de votre locataire dans l’entreprise.

En respectant ces 3 étapes de vérification des références de vos futurs locataires, vous limiterez les risques de vous retrouver dans une situation d’impayé. Adoptez la même vigilance pour vérifier les références des garants éventuels.

 

Priscillia M

Discussion1 Comment

Leave A Reply